Bienvenue à San Francisco, la ville la plus “gay” des Etats-Unis ! La population LGBT y est en effet très nombreuse (estimée à 1 habitant sur 7). C’est une ville ouverte et tolérante où se succèdent et côtoient de nombreuses cultures : le beatniks, les hippies, les cyberpunks…

Pourquoi tant de gays ?

“In San Francicso, you can be who you want to be and not who they want you te be”

En 1941 japonais organisent l’attaque surprise de Pearl Harbor contre la base navale américaine. La réponse des Etats Unis ne se fait pas attendre et le pays entre en guerre. Les jeunes patriotes américains se rendent en Californie pour s’enrôler dans l’armée, mais les gays ne sont pas les bienvenus. L’armée ne les accepte pas dans ses rangs. De nombreux gays n’osent pas retourner chez eux et se retrouvent bloqués à San Francisco, dans le Tenderloin, un quartier pauvre de la ville. Dans les années 50 voit l’apparition d’une vague hostile aux homosexuels orchestrée par Mcarthy. De nombreux gays attirés par la réputation de tolérance de la ville, viennent alors s’y installer.

Dans les années 60, avec l’arrivée du  mouvement hippies et de la libération sexuelle la communauté homosexuelle commence à se rebeller contre les railleries incessantes de la société américaine. En 1969 le “Gay Liberation Movement” est créé. En 1970, il organise des marches avec comme slogan “Gay Pride” (fierté homosexuelle).

La communauté LGBT se déplace dans le quartier de Castro qui propose de plus faibles loyers. Le quartier est alors transformé, rénové, les vieilles maisons victoriennes sont retapées, des commerces LGBT ouvrent. C’est depuis ce temps que Castro est devenu le quartier gay de San Francisco.

Si vous parlez avec les habitants de San Francisco, voici ce qu’ils vous diront : “Listen to people but make you own San Francisco with your heart”.

CASTRO, le quartier gay

Le quartier s’étend de Market Street à Church Street. C’est la rue Castro Street qui donne son nom au quartier. Vous ne pouvez pas le râter avec ses passage piéton arc-en-ciel et la célèbre enseigne “Castro” du fameux Castro Theater.

Vous y retrouverez de nombreux commerces LGBT et notamment l’ancien magasin de photos de Harvey Milk, qu’il a ouvert en 1975 (au 575 Castro Street). C’est un célèbre militant gay très actif (nous vous recommandons l’excellent film “Harvey Milk” sorti en 2008 dans lequel il est joué par Sean Penn). Une plaque en sa mémoire à été disposée au  Harvey Milk Plaza au coin de Castro Street et Market Street. Elle explique sa vie, son engagement jusqu’à son assassinat.

En vous baladant vous passerez devant le Parc des Triangles Roses (au coin de 17th Street et Market Street). C’est un petit parc triangulaire qui se trouve juste au dessus de la station de métro et c’est un mémorial dédié aux homosexuels persécutés par les nazis lors de la seconde guerre mondiale.

Le premier bar gay des Etats Unis à s’être doté de baies vitrées, le Twin Peaks Tavern, est toujours ouvert (401 Castro Street).

Faites un petit détour pour le fun et vous apercevrez la “Maison bleue” de Maxime Leforestier (au 3841 18th Street). Facile à trouver, elle n’a rien d’exceptionnelle à part une plaque qui rappelle l’histoire du bâtiment et vous pourrez peut-être y croiser quelques mélomanes français…

2018-10-10T19:52:06+00:00septembre 2015|